la fessee-une

LA FESSEE – THE SPANKING

DOUBLE SENS

1ier croquis (pas de date)

2ième croquis (pas de date)

 

apparition d’un 2ième sens de vision indiqué par le cadre octogonal (papier découpé) et les bouteilles

      

 

4 montages photos du 15/08/2011

1ier à 11h01

Les bouteilles sont remplacées par un masque et un tuba dont la position suggère très clairement (je n’avais rien vu au moment de faire ce montage) qu’il s’agit des parties sexuelles du personnage de gauche.
Dès le 1er montage photo, une caisse enregistreuse est associée à l’image mais toujours masquée sur les sauvegardes.

2ième à 11h17

La rotation de l’image atténue le caractère sexuel.

3ième à 11h29

Le tuba se trouve dans les mains de la femme et l’aspect de l’ensemble masque-tuba évoque beaucoup moins les organes sexuels masculins.

Version du 13/03/2012

Le support est circulaire pour passer facilement d’un sens à l’autre, et rendre possible l’arrivée d’un 3ième sens voire plus.

La main qui tient le couteau s’inspire de la main d’Abraham dans le tableau de Michelangelo Merigi da Caravaggio : « Le sacrifice d’Isaac » .

Le double sans visage retire le couteau de son cœur.

Je me dis que les deux personnages ont bon dos.

Je me demande ce que tient la femme; j’aurai la réponse demain.

Le 2ième sens est indiqué par une flèche à l’extérieur.

Le lendemain, je vois que le double est une femme, j’ai donc une réponse : la femme tient un couteau. Je ne sais toujours pas ce que tient la femme au chignon et je me dis que j’aurai  la réponse demain.

Le personnage à la grosse main semble porter un masque.

Version du 06/04/2012

Le visage du double est le portrait de Fillide Melandroni, posant pour da Caravaggio pour le tableau : « Judith et Holopherne »

Lorsque j’ai eu dessiné les traits de Judith, un 3ième sens m’est apparu situé juste au milieu des deux autres.

J’ai alors peint le sang qui coule  et j’ai pensé que la femme au chignon pourrait s’appeler Simone.
Ensuite j’ai oublié ce sang et ce sens.

Lorsque j’ai retiré le masque vert du personnage à la grosse main, j’ai crû me reconnaître dans ses traits.
Ensuite j’ai voulu peindre le visage de la femme au journal, et de peur de la reconnaître, je lui ai mis un masque.

Le 19/04/12

soit 4 jours après avoir écrit ce qui précède, j’associe le visage, la main, les fesses et le chignon, restés en blanc et je me dis que j’ai reçu beaucoup de fessées.

Je reste des heures à travailler le cou de la femme masquée… jusqu’à dessiner le torchon… Le coup de torchon!

Le 30/06/2015

la fessée ou double sensDans ce sens, ma mère est plus haute, elle me domine et j’ai les fesses rouges. La fenêtre est dans ce sens.

Dans ce sens, je suis plus haute que ma mère, je la domine et mes fesses sont blanches.
Le monolithe blanc et la flèche sont dans ce sens.

Mon double regarde vers la fenêtre.